Lettre Ouverte: Incidents dans la ville de Fort Liberté

Lettre Ouverte: Incidents dans la ville de Fort Liberté

Citoyens haïtiens et représentants d’institutions

incidents devant des cadavres prétendument contaminés par le COVID-19

 

 

Mesdames / Messieurs,

Les signataires de cette lettre ouverte, citoyens haïtiens et représentants d’institutions du secteur privé, socio-professionnel et académique des départements du Nord et du Nord-Est, attirent votre plus haute attention sur des incidents malheureux qui se sont déroulés ces dernières 24 heures dans la ville de Fort Liberté et de ses environs, incidents d’intolérance et de violence devant des cadavres prétendument contaminés par le COVID-19, et ce au grand désarroi des familles cherchant une sépulture digne pour leurs défunts.

Ces dérives sont sans nul doute inspirées par la peur de la contamination chez la population et même chez certaines autorités municipales de la région. Toutefois, elles auraient pu tourner au drame, ce qui serait encore plus regrettable.

Devant un tel état de fait, ils en appellent à vous les autorités compétentes pour que vous preniez toutes les dispositions nécessaires (Sensibilisation continue de la population, renforcement du strict respect des protocoles de prise en charge), en vue non seulement de protéger la population, mais aussi pour accompagner les victimes de l’épidémie et leurs familles éprouvées.

”Diriger, c’est prévoir” Dans le pire des scénarios sur Haïti, comme ce fut le cas en Italie et actuellement aux Etats-Unis, il est opportun pour les responsables d’Etat d’établir un protocole adéquat des funérailles des victimes de cette pandémie et de veiller à son application sous le contrôle strict des structures étatiques. Cette disposition  sauvegarderait certainement la dignité des familles et leur offrirait déjà un minimum de compassion.

Aussi, tout en faisant appel à votre compréhension pour une action urgente devant cette situation, ils vous prient donc de recevoir l’expression de leurs patriotiques salutations.

 

Suivent les signatures:

Ary Pierre
Président
Chambre de Commerce et d’Industrie du Nord-est (CCIPNE)

Marc Georges
Président
Chambre de Commerce d’Industrie du Nord (CCIN)

Audalbert Bien-Aimé
Université d’Etat D’Haïti
Campus Roi Henry Limonade

Emile Eyma Jr.
Président
Société Capoise d’Histoire

Jean Garry Denis
Directeur exécutif
Institut Haitien d’Observatoire de Politiques Publiques (INHOPP)

 

Version PDF : Lettre ouverte aux autorités des ministères de la santé publique et de la population