Une fenêtre d’opportunités pour le Secteur Agricole

Une fenêtre d’opportunités pour le Secteur Agricole

Fritz A. Jean et Joanas Gué

Document de politique INHOPP COVID-19

Juste avant la crise du COVID19, les indicateurs étaient au rouge en Haïti. Un déficit de 15 milliards de gourdes pour le premier trimestre de l’exercice 2019-2020, un taux de change moyen de 91,87 gourdes pour un dollar américain, un taux d’inflation de près de 20,1%. En raison des turbulences politiques, les importations aussi bien que les exportations avaient chuté de manière significative pour ce premier trimestre. La BRH souligne une baisse de 54% des importations (estimées à 639,28 millions) par rapport au premier trimestre de l’année précédente. Les exportations à hauteur de 176 millions de dollars exhibaient une décroissance moins importante mais aussi pénalisante de 12% par rapport au premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Il en a résulté une baisse proportionnelle des recettes de l’Etat au regard de ses transactions avec l’extérieur. Toutefois, les valeurs absolues observées pour les recettes fiscales du premier trimestre 2018-2019 sont de 20,045 millions de gourdes et celles de 2019-2020 sont de 19,619 millions de gourdes ; ces valeurs ne reflètent pas l’effet de taux de change entre les deux périodes. Le taux de change moyen pour le premier trimestre 2018-19 était de 73,65, et de 91,87 pour le premier trimestre 2019-2020. En lissant les données pour l’effet de change, on réalise la chute réelle des recettes fiscales, en dollars des Etats Unis, entre les deux périodes. Cette opération révèle une baisse des recettes de 58.60 millions de dollars des EU entre le premier trimestre de l’exercice 2018-2019 et la même période de l’exercice 2019-2020.

Télécharger le document complet PDF :

Document de Politique INHOPP_COVID19_Une fenêtre d’opportunités pour le Secteur Agricole